Rater son communiqué de presse… c’est facile !

communique-presseLes journalistes écrivent ce qu’ils veulent… ne font que du sensationnel… trahissent les communiqués de presse et les propos qu’on leur tient ! Bref, ces pauvres journalistes sont, à entendre les managers, responsables de tous les maux !

Ca fait plus de 20 ans que je travaille avec des journalistes et à part deux exceptions, je n’ai jamais eu à faire à des incompétents, ni des nuisibles… Même si de temps en temps, je faisais face à quelques coquilles.

En revanche, j’ai lu, reçu des communiqués de presse… à pâlir d’horreur !

Ci-dessous les 30 trucs efficaces pour envoyer votre communiqué « direct benne », avec moins de 30 secondes de stop sur le bureau du destinataire…

  • Pas de nom d’entreprise,
  • Pas de contact presse direct dans l’entreprise,
  • Pas de ligne téléphonique directe,
  • Pas de date complète,
  • Un titre « général » : « Nominations », « lancement de produit ».
  • Pas de logo, ou changement de papier à entête tout le temps,
  • Papier à entête d’une grosse agence qui arrose les journaliste (voire les inonde !)
  • « Etre très fier de ou très excité de… » Les américains disent et écrivent cela ! Pas en France. Justement ça excite les journalistes.
  • Une lettre attachée avec remerciements aux partenaires et sponsors,
  • Un historique de la société d’une page,
  • Rédiger recto – verso,
  • Utiliser des sigles, des chiffres et du jargon,
  • Mentionner « Nouveau, exceptionnel, unique au monde… »,
  • Indiquer « Vu à la TV »…
  • Joindre la liste des destinataires… avec la direction de l’entreprise, les différents sites…
  • Se tromper de destinataire, écrire à un journaliste qui n’est plus dans le journal depuis 2 ans… voire qui est mort !
  • Réagir quand le communiqué n’est pas publié in extenso,
  • Faire des fautes d’orthographe,
  • Indiquer « prière d’insérer »,
  • Ajouter une carte avec la « recommandation du service publicité »,
  • Votre événement ou produit n’est pas nouveau… et le dire ! (mais si, j’ai un exemple sous la main, il y en a qui le disent « ce produit n’est pas nouveau, il réalise d’ailleurs notre plus gros chiffre d’affaires… »),
  • Votre produit est défaillant au moment de sa mise sur le marché… si, si, du vécu !
  • Relancer sans nuance le destinataire (si encore c’est le bon !),
  • Faire un communiqué de 5 pages,
  • Ne pas hiérarchiser ni classer les informations,
  • Afficher un mépris voilé « un journal digne de ce nom ne peut qu’être intéressé… »,
  • Faire preuve d’arrogance « une telle information ne peut qu’intéresser votre journal… »,
  • Joindre une revue de presse avec les parutions des confrères…
  • Rédiger sous forme d’interview de journal interne…
  • Envoyer des photocopies N&B des photos, ou même du communiqué…Je complèterai sûrement cette liste et vous pouvez m’aider !!!
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s